Lettre pour Éléna

Familiale : 7 et plus / Scolaire : 2e à 6e année

Extraits vidéos

Résumé

  • Quelque part en campagne, un matin d’été, Frank, Lucie et Aïcha jouent, comme à tous les jours depuis que l’école est terminée.  Un nid d’écureuil, un étang, un tronc d’arbre qui se transforme en moto de course, un rocher, des fraises, du foin, un fossé, une route…

    Au bord de cette route, elles découvrent une montagne d’objets et de lettres déposés là, pour elles.  Elles fouillent.  Il y a des messages de tout le monde, sauf d’Éléna, leur meilleure amie, la quatrième de la bande, qui reste muette pour une raison qu’elles ne s’expliquent pas.  Il y a forcément une lettre d’elle, il faut la trouver !

    Au fil de leurs recherches, Frank, Lucie et Aïcha nous livrent, à petits pas, les mots de tout un village qui dit au revoir : ceux d’un petit frère qui n’est pas encore né et qui déborde de questions, d’un grand-papa déjà au ciel, qui les attend, les mots secrets qu’on aime lire et relire encore, les mots qui protestent, les mots fluos qui explosent d’amour…  Et tranquillement, elles font de la place…

    À la frontière du théâtre et de la danse, Lettre pour Éléna est une pièce en forme de jeu de piste, où doucement se trace le chemin du deuil et s’écrivent les mots pour dire au revoir.

     

    En coproduction avec la compagnie de danse La [parenthèse] – Christophe Garcia (France)

Crédits

  • Conception

    Texte : Érika Tremblay-Roy

    Chorégraphie : Christophe Garcia

    Mise en scène : Christophe Garcia et Érika Tremblay-Roy

    Musique : Ariane Bisson McLernon, d'après F. Schubert

    Lumière : Andréanne Deschênes

    Scénographie : Richard Morin

    Costumes : Pascale Guéné

    Interprétation

     Marion Baudinaud, Alex-Ann Boucher et Nina-Morgane Madelaine (en remplacement de Julie Compans)

    Réalisation

    Direction de production et régie (Québec) : Andréanne Deschênes

    Direction technique et régie (France) : Patrick Touzard

    Décor et éléments de décor : Patrice Daigneault, Vanessa Chaumon et Christian Hamel

    Musiciens : Piano : Ariane Bisson McLernon / Piano : Danièle Bolduc / Contrebasse, trombone : Olivier Hébert / Violon, Alto : Frédéric Lambert / Guitare : Stéphane Leclerc

    Mixage et prise de son : Stéphane Leclerc

    Effets sonores : David Jalbert 

    Photos

    Jean-Charles Verchère

    Captation vidéo et montage

    Jean-Charles Verchère

    Graphisme

    Affiche :  Tatou communications visuelles

    Image : Dominique Fortin

    Signature : Richard Morin

Mot de l'auteure

  • Une auteure et un chorégraphe s’associent pour créer à quatre mains un opus danse-théâtre où le texte devient partition musicale et terreau pour la danse.  Une performance dansée et jouée, vive comme l’été, à la fois sensible et poétique, mais aussi franchement explosive et incarnée. Des mains tachées par la terre et le jeu, une célébration de la vie et de l’amitié pour parler, à petits pas, de survivance et de résilience.

    Érika Tremblay-Roy, auteure et co-metteure en scène

Milieux scolaires

  • En amont du spectacle

    – Rencontre préparatoire à la sortie au théâtre
    – Guide d’accompagnement pour les éducateurs avec pistes pédagogiques : Télécharger le document
    – Discussion après spectacle avec les artistes de la production
    – Ateliers offerts avec le spectacle

    Pour plus d’informations sur les ateliers offerts avec le spectacle, consultez l’offre culturelle scolaire 2016-2017 : Télécharger le document

Dossier de presse

  • « La mise en scène est subtile, et ne fait jamais dans le pathos ; les images convoquées tant par la danse que par les idées de mise en scène apportent légèreté et espoir à une pièce sur la résilience. »

    Tiphaine Le Roy, La Scène, France, Printemps 2016

    « Lettre pour Éléna se voit et s’entend comme un poème et offre un mariage heureux du geste et de la parole, l’un complétant l’autre dans un ballet qui évoque aussi bien la joie d’un jour d’été, à courir à travers champs, que l’incompréhension, le manque face à une amie absente.  La production trouve le ton juste pour parler du deuil, même quand on n’a pas toujours les mots qu’il faut pour l’exprimer.  La trame de l’auteure fait vibrer la corde sensible, chez les petits comme chez les grands.  C’est plein de tendresse, de beauté et de douceur.  Lettre pour Éléna est une longue déclaration d’amour et d’amitié, un touchant moment pour apprendre à dire au revoir. »

    Daphné Bathalon, Mon (théâtre).qc.ca, Montréal, 28 octobre 2015

    « Ce n’est pas la première fois qu’on le remarque : Érika Tremblay-Roy a ce don, rare, de raconter l’enfance avec justesse.  Elle sait semer le rire au moment où il le faut et, la minute d’après, planter un peu de gravité dans le récit.  Tout en finesse et en fraîcheur, dépouillé d’artifices, le texte qu’elle a pondu est superbe de doigté et de délicatesse.  Il dit tout sans rien brusquer.  Et il est magnifiquement complété par les chorégraphies signées Christophe Garcia.  L’idée de marier le mouvement aux mots est une belle trouvaille, une avenue qui permet d’aller jouer dans une autre palette émotive. »

    Karine Tremblay, Journal La Tribune, Sherbrooke, 12 novembre 2015
  • Télécharger le dossier de presse

Commentaires du public

  • « Je crois que nous pouvons affirmer qu’avec Lettre pour Éléna, Érika Tremblay-Roy, directrice artistique du Petit Théâtre de Sherbrooke, a atteint une maturité remarquable dans son écriture scénique grâce notamment à son association avec le chorégraphe Christophe Garcia.  Ces deux créateurs font preuve d’une grande finesse dans la description de nos comportements humains  Vous assisterez à une oeuvre possédant une facture résolument contemporaine qui s’inscrit dans le meilleur de la création d’aujourd’hui, tous publics confondus. Un spectacle inspiré et inspirant un irrépressible goût de vivre. »

    Alain Grégoire, Maison Théâtre, Montréal, Québec

    « Merci encore pour l’extraordinaire moment théâtral !!! Hyper beau et touchant !!! »

    Liette Ruel, École Soleil-Levant, Sherbrooke, Québec
  • « On a aimé le spectacle Lettre pour Éléna. C’était très marrant, des fois ça faisait peur et c’était triste, mais c’était bien. Vous dansez la colère, la joie, la tristesse, la peur. Nous essaierons aussi. »

    Les élèves d'Amélie Tanguy, École Françoise Giroud, St-Herblain, France

Diffuseurs

Consulter le calendrier